Analyse de la vulnérabilité aux changements climatiques des espèces floristiques vulnérables ou menacées

Le Bureau d’écologie appliquée, en collaboration avec Yanick Gendreau et l’UQAR, a participé au cours des dernières années à évaluer la vulnérabilité des espèces floristiques à risque aux changements climatiques. À terme, ce sont toutes les espèces à risque actuellement listées par le Ministère du développement durable, de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), soit 409 espèces qui ont été analysées. Deux méthodes ont été utilisées, soit les modèles de niches bioclimatiques pour un certain nombre d’espèces et l’indice de vulnérabilité aux changements climatiques (IVCC) développé par NatureServe. Le projet met en lumière les espèces qui semblent plus vulnérables aux changements climatiques et recommande des mesures d’adaptation à mettre en place. Le projet a également permis de participer ou de tenir différents ateliers de transferts d’informations. Le rapport complet est disponible en cliquant sur ce lien :  RapportVulnerabilite_dec-2017. Une version en haute résolution pour l’impression est également disponible sur demande.

Une présentation powerpoint du projet est aussi disponible : Pwp-IVCC-Plantes rares-2017

 

 

CLIENT:
MDDELCC

SERVICES:
Changements climatiques

DATE:
Printemps 2017

Projets semblables

Back to top