Revue de littérature pour une meilleure compréhension des impacts pour la faune des activités de dragage et de relargage dans le fleuve St-Laurent

Le Bureau d’écologie appliquée a été mandaté par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) afin de produire une revue de littérature rassemblant toutes les informations connues à ce jour sur les impacts possibles pour la faune des activités de dragage et de relargage de sédiments dans le fleuve Saint-Laurent.

Les travaux de dragage et de relargage, visant entre autres la création et l’entretien de voies maritimes ou de zones portuaires, permettent d’augmenter la profondeur de l’eau en déplaçant les sédiments du fond de l’eau vers un autre site de dépôt. Les dragues mécaniques, soit souvent des pelles mécaniques modifiées ou bien des dragues hydrauliques aspirant les matériaux par succion, sont les engins les plus répandus dans le fleuve Saint-Laurent pour cette pratique. Le relargage est principalement effectué en milieu aquatique, mais peut également être fait en berge ou en milieu terrestre.

Néanmoins, les espèces fauniques directement ou indirectement liées au milieu aquatique sont susceptibles d’être affectées par ces travaux, d’où la nécessité de rassembler le maximum d’information sur les impacts documentés. Les principaux groupes fauniques étudiés ont été l’ichtyofaune (poissons), les invertébrés benthiques (moules, crustacés, etc.), les mammifères marins, les oiseaux aquatiques et l’herpétofaune (amphibiens).

Le tout permettra aux analystes et biologistes du MFFP d’émettre des recommandations mieux adaptées aux espèces locales et de mieux comprendre les enjeux associés aux travaux de dragage et de relargage pour les espèces fauniques du Québec.

CLIENT:
Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP)

Back to top